Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Christophe Lamoure

REMERCIÉ

12 Novembre 2010 , Rédigé par Christophe Lamoure Publié dans #Textes

 

PORTE

 

 

Après bien des atermoiements, le directeur de la bibliothèque d'Anglet, M. François Rosfelter, a enfin daigné m'informer de la décision qu'il avait prise, sous l'autorité de M. Poties, directeur de la culture à Anglet, et de M. Mondorge, adjoint à la culture de la ville d'Anglet, concernant la poursuite ou l'arrêt des ateliers de philosophie.

 

Ils ont donc décidé de mettre un terme aux ateliers de philosophie et à notre collaboration. La raison principale invoquée par M. Rosfelter est qu'on lui a demandé de renouveler les animations proposées dans le cadre de la bibliothèque. Il n'a pas cru devoir opposer une résistance quelconque à cette demande d'interrompre les ateliers de philosophie.



Étrange procédé. Changer ce qui ne fonctionne pas ou mal ou qui s'essouffle est dans l'ordre des choses. Mettre un terme à une initiative originale qui rencontre un vif succès est plus difficile à concevoir. D'autant plus qu'il y a un an environ, M. Rosfelter se félicitait de ces ateliers et entendait maintenir mordicus les deux qui restaient après qu'il ait été décidé de stopper le troisième.

Le temps passe, les paroles et les engagements aussi. On pensait avoir entrepris un travail de fond, établi sur des convictions et une vision communes, on découvre que tout n'est qu'affaire de circonstances et d'opportunités.



Bien entendu, je ne tombe pas des nues. Il y a eu des signes avant-coureurs qui m'indiquaient que j'étais dans le collimateur de ces bons messieurs. Visiblement, ma présence et mon activité les dérangeaient. Ainsi, il avait fallu toute la force de caractère et de conviction de Mesdames Bénavidès et Borda pour permettre aux conférences de philosophie de Baroja de connaître une nouvelle édition en 2009-2010.

Pourtant, ces messieurs ignoraient tout de ce que nous proposions à Baroja. Nous n'avons pas eu l'honneur, durant ces 4 années et près de 40 conférences, d'avoir une seule fois la visite de M. Mondorge, homme de culture comme chacun sait et d'une curiosité insatiable. Pas plus que M. Poties, en une saison et 10 conférences, n'a trouvé le temps une seule fois de venir écouter un conférencier de ce cycle. Que craignaient-ils ? La réflexion n'est pas contagieuse à ma connaissance. Pour les amateurs de bouffonneries, je rappelle que ces deux personnes président aux destinées de la culture à Anglet.



Bref, je donnais de l'urticaire à ce noble aréopage serviteur du bien commun et des valeurs de l'esprit L'un des plus démangés s'est révélé être M. Mondorge dont l'épiderme est extrêmement sensible. Il s'est ainsi fendu d'un texte plein de morgue et de fatuité dont vous pouvez encore apprécier le style et le ton sur son blog. J'avais, il est vrai, commis un crime de lèse-majesté en prenant position dans le journal Sud-Ouest, à la suite de la mise à l'écart de Mme Bénavidès alors directrice de la culture à Anglet. Il est vrai qu'aujourd'hui elle ne l'est plus. Tout comme Mme Borda n'est plus adjointe à la culture.

Décidément, encore cette satanée manie du changement...

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marie-jo 20/11/2010 10:38



Tu as raison Anne-marie, si l'on considère cette décision incompréhensible , il faut l'exprimer. Pour ma part, j'ai écrit à M. Mondorge pour lui exprimer ma consternation. J'espère qu'il y en
aura d'autres !



anne-marie Leplae-landart 17/11/2010 12:24



bonjour christophe


un petit mot pour te dire ma deception  de l'arrêt de l'atelierà la bibli  surtout pour les motifs invoqués par la direction . moi personnellement je te remercie  au sens propre de
ta prestation et suis heureuse d'en avoir "profité "durant trois ans car je pense justement que c'est dans la durée qu'elle prend son  sens et ce que n' ont pas voulu comprendre ces
messieurs .


Ausssi je propose à tous ceux qui me lisent , d'aller chacun personnellemnt faire part au directeur de la bibli d'anglet de notre étonnement et de notre incompréhension  de voir s'érrêter un
cours qui a des fidèles ,justement .


a suivre...


anne marie 



agnes brives 16/11/2010 13:58



Bonjour Christophe


Eh bien c'est dommage ...le changement pour le changement de nos jours est signe de progrès !


Ils préfèrenet amuser les angloys pluto^t que de les faire réflèchir ...


Des jeux et du cirque pour mieux régner .


Etonnant  , le revirement de la bibliothèque ....


Bon , mais nous , on peux te dire qu'on est super contents du travail que tu fais


avec nous . Nous apprenons agréablement à réfléchir , à nous confronter à des siècles de reflexions avec toi et grace à toi .


On te remercie  ...et on te garde !


Bien à toi .


Agnès.



biarrotte 13/11/2010 15:18



"L'exercice d'une intelligence qui fait jaillir au coeur de la langue une source de lumière et de visibilité"


Nous voilà éclairés !!!


"PAUVRES SERVITEURS", Rosfelter, Mondorge, Poties et cie....!!!!