Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Christophe Lamoure

MEMOIRE ET COULEURS

12 Juillet 2010 , Rédigé par Christophe Lamoure Publié dans #Textes

 

 

original_kandinsky.jpg

 

 

La faculté d'oubli est quasi surnaturelle. Comme par magie, elle efface des pans entiers de vie. Ainsi, je perds par lambeaux la mémoire de moments que j'ai vécus, auxquels sans doute j'étais attaché, des moments ou même des périodes qui, sans avoir revêtus un caractère exceptionnel, constituaient pourtant mon existence et l'inscrivaient dans la trame du temps. J'existais quoi, la preuve.

On ne saurait négliger cet aspect des choses. En effet, ces attaches chronologiques installent l'individu dans le réel et confèrent à sa présence dans le monde une sorte de caractère officiel et objectif. Né le …, mort le …, et, entre ces deux extrêmes, une succession de rendez-vous plus ou moins manqués mais toujours attestés.

Il n'en reste pas moins que mon passé, si je le convoque, est plein de trous. Ces oublis peuvent frapper indifféremment un temps éloigné comme des jours récents. Ils affectent des dates, des événements, des paroles qui perdent leur consistance et se dissipent dans un épais brouillard. Dans cette mer, surnagent cependant des personnes et des sensations, une collection d'impressions. C'est alors une mémoire précise et affutée qui s'éveille, une mémoire qui peut faire surgir la vie à partir d'un détail, une mémoire qui touche la sensibilité et le corps. J'aimerais dire que je n'ai oublié aucune impression, que celles-ci peuplent mon corps comme mon esprit et que ce peuple sensible et confus fait ce que je suis maintenant.

A quoi bon savoir des faits, des jours et des chiffres, nous n'avons pas vocation à devenir nos propres biographes. Une vie est une suite de marques, affronts et succès, réserves et audaces, grâces et chutes et nous savons ces choses d'un savoir obscur, profond et infaillible. Que nous chaut l'exactitude du calendrier quand nous tenons nos jours dans notre regard bariolé ? Voyez la suite de mes couleurs, dit-il.


 

Verte l'enfance,

Rouge l'adolescence,

Bleu noir le début de l'âge adulte,

Blanc l'aujourd'hui.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lucile 13/07/2010 22:34



Très beau texte, merci.