Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Christophe Lamoure

Maastricht : La fin de la politique

2 Août 2012 , Rédigé par Christophe Lamoure Publié dans #Audio-Video

Il est de bon ton de pointer toutes les défaillances de notre personnel politique et je sacrifie volontiers à cet exercice. Mais cette sévérité doit céder le pas quand on découvre un élément qui, tout au contraire, révèle une lucidité, une intelligence et un courage rares.
Si l'on veut bien suspendre un temps ses préférences partisanes et écouter ce que dit Philippe Séguin au moment où l'Assemblée nationale débat du Traité de Maastricht (1992), on ne peut qu'être saisi par le fait qu'il analyse parfaitement l'engrenage dans lequel notre pays s'apprête à plonger et dont on observe aujourd'hui toutes les joyeuses conséquences.
Philippe Séguin s'était retrouvé isolé lors de ce débat et même ses adversaires n'avaient pas hésité à le caricaturer en nationaliste étriqué, ennemi de l'Europe, de la démocratie et de la paix. En vérité, il était l'un des rares à se soucier de la réalité démocratique et son combat visait à ménager la possibilité pour notre pays, c'est-à-dire le peuple qui le constitue, de conserver le droit de choisir son avenir.
Aujourd'hui, c'en est fait. Notre parlement enregistre et valide des décisions qui sont prises ailleurs et son rôle se réduit à une vaine gesticulation et à des discours aussi creux que pompeux. D'ailleurs, si cette logique poursuit son oeuvre, on constatera bientôt l'inutilté des deux chambres, leur déchéance parasitaire, et elles seront ramenées à leur juste proportion : un simple bureau d'enregistrement. Les prébendes de nos chers "représentants" voleront en éclats, eux-mêmes ne seront plus qu'un petit nombre transformés en fonctionnaires de la machine néo-libérale et la fameuse "fin de l'histoire" proclamée par les chantres de cette idéologie trouvera son accomplissement sous sa forme véritable, à savoir la fin de la politique.
 
Vous trouverez ci-dessous des extraits de son discours. Si vous souhaitez écouter la version intégrale, vous la trouverez ici :
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article