Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Christophe Lamoure

CARACTERE ET CIVILISATION

17 Juillet 2010 , Rédigé par Christophe Lamoure Publié dans #Textes

 

 

VAN_DYCK_PORTRAITS.jpg

 

 

 

Quand on lit les philosophes de l'Antiquité, on découvre bientôt qu'à leurs yeux, le signe le plus sûr de la grandeur ou de l'accomplissement ou simplement de la maturité d'un être humain, c'est sa capacité à se dominer, à se contenir, à se maîtriser.

Cela constitue l'indice d'une nature qui est parvenue, à force d'exercices, de patience et de volonté, à tenir la bride à ses pulsions, à ses élans les plus spontanés, les plus primaires et à leur substituer une conduite inspirée par le souci du bien, du beau, du juste. La dignité d'un individu réside dans cette capacité à se conquérir, à réduire la part de violence et de désordre qui l'habite et à augmenter l'espace de la sérénité, du calme, bref du jugement.

Dans de telles dispositions se manifeste la force du caractère, capable d'imposer la retenue aux mouvements les plus sauvages de l'âme et capable de propager la ferme autorité de la raison et du goût en ses parages.

C'est, semble-t-il, à une radicale inversion que nous assistons aujourd'hui. Rien n'est tant affiché et prisé que l'anarchie du caractère et de la conduite, exhibition savourée dont on fait la preuve d'une nature authentique et vraie. Être soi dans toute sa crudité, sans frein ni limite, paraît l'idéal humain le plus désirable, le plus abouti. Donner libre cours à ses émotions, exprimer ce que l'on éprouve sans discernement, être continûment dans le registre de la réaction et de sa publicité témoigneraient d'une forte personnalité. Aussi, faire du bruit et s'agiter résument l'ambition du contemporain.

 

Dans un tel virement, c'est la civilisation qui s'enrhume.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

biarrotte 17/07/2010 22:15



 


"La lucidité est la blessure la plus proche du soleil" (René Char) formule illustrant tous ces textes, et pour lesquels je ressens la brûlante empathie.


 


 



michel L 17/07/2010 17:46



Pourquoi à travers tous ces textes qui nous parviennent quotidiennement un tel dénigrement   de notre modernité ?  Notre époque n'est pas meilleure , mais elle n'est pas pire que celles
qui sont venues avant elle . Il y a quelques belles promesses dans la prise de conscience de la contrainte écologique , dans la rencontre entre les hommes imposée par la mondialisation , dans le
développement des concepts encore neufs des droits de l'homme et de la laïcité .Ne sombrons pas dans la mélancolie et profitons de ce bel été .... à suivre .