Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Christophe Lamoure

Recette d'Arrien, disciple d'Epictète

25 Mars 2009 , Rédigé par Christophe Lamoure Publié dans #Textes Bibli


LES RECETTES DE NOTRE BON ARRIEN

Soufflé au chocolat à la Grecque .

100 g de beurre, 50 g de farine, 100g de sucre, 4 dl de lait, 5 œufs, 140 g de chocolat.

Faire une béchamel avec le lait dans lequel vous aurez mis à fondre le chocolat.
Ajouter les jaunes d'œufs. Battre les blancs en neige très ferme.
Mélanger délicatement à la préparation.
Mettre à cuire à four moyen 35 min. SERVIR AUSSITOT.

Conseils pratiques stoïciens :

- Si vous n'avez pas de chocolat, vous pourrez le remplacer par de la vanille infusée dans le lait.
- Pas de vanille ? Un zeste de citron râpé fera l'affaire.
- Pas de citron ? Aucun ingrédients ? N'entreprenez rien ; vous êtes en plein kaos (désorganisé).
- Votre horoscope vous a prévu une mauvaise conjonction des astres pour aujourd'hui ?
Ne vous détournez pas de votre projet : c'est une occasion pour vous de vous affermir.
Affrontez courageusement votre soufflé !

Votre soufflé devant être à son maximum, pour son plus bel effet, au moment du dessert, sachez que à cause de détails ne dépendants pas de vous, votre soufflé risquera de s'essouffler, ou pire, de retomber !
En effet, malgré votre rigueur dans le minutage de votre repas, il se pourrait que des invités bavards n'avalent pas assez vite le plat de résistance, ou bien qu'ils se resservent, ou bien qu'un fâcheux vous téléphone exactement au milieu du repas, ou tout autre embarras qui ne manque pas de se dresser inopinément dans la vie ordinaire.
Eh bien, ne paniquez pas ! Ne laissez pas retomber votre bonne humeur !
Si vous avez eu la sagesse d'inviter des gens du commun, ils accepteront l'avatar que votre soufflé a subi.
Si vous avez commis l'imprudence d'inviter des philosophes, changez simplement le titre du dessert, qui de" soufflé" s'intitulera " fondant " ou "pavé " selon l'importance du retard.
Et si vraiment, ce délicieux dessert doit vous stresser et abimer votre ataraxie (paix et bonheur intérieurs), répondez positivement à la proposition d'une de vos amies de faire le dessert.
Autre solution" hyper stoïcienne" :
Enfermez-vous dans le silence de votre cuisine ; acceptez la solitude face à votre soufflé ; éteignez votre portable ; et préparez-vous à le déguster seul à sa sortie du four.
Il est beau - Mais ne vous extasiez pas, ne vous gonflez pas de vanité.
Appréciez-le avec piété et modestie.
Un ange débarque inopinément ?
Tant mieux ! Il arrive à point pour partager heureusement ce plein kairos (moment favorable) !

Historique de la recette :
Cette recette a évidemment été remaniée avec le temps afin d'arriver ainsi jusqu'à nous !
A l'époque de notre bon ARRIEN, point de chocolat !
On devait parfumer ce soufflé de liqueur d'hysope, de miel, de raisins de Corinthe, de dattes et de pistaches orientales.
On devait acheter à prix d'or ces ingrédients, à quelques marchands Phéniciens qui sillonnaient la Méditerranée : une véritable galère !
Ensuite, on devait fouetter fermement un esclave, afin qu'il consente à fouetter à son tour vigoureusement les blancs d'œufs ; ils avaient des problèmes avec le personnel !
Il fallait souvent annuler une course de char, une partie de lancer de disque, ou de dés, pour tout l'après-midi.
Il fallait aussi faire les courses en évitant soigneusement l'agora, ou il ne manquait pas de philosophes qui vous faisaient perdre un temps précieux par leurs redoutables invectives et interminables palabres !
Vous comprendrez que la réussite du soufflé était incroyablement hasardeuse à cette époque.
Voilà donc ce qui explique l'origine de la fameuse maxime : "soufflé n'est pas joué", qui est, bien sûr, de notre bon Arrien !

Bon appétit !


Agnès Brives (atelier du mardi).

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christine de Saint-Pierre 07/04/2009 14:12

Bravo Agnés pour cette recette pleine d'humour et de sagesse et qui met "l'eau à la bouche". Je connaissais déjà ta capacité à : "Affrontez courageusement votre soufflé !" et admire là encore ton aisance à manier ces ingrédients à la sauce d'Arrien!amicalement, Christine

missia 25/03/2009 20:30

Quel humour ! je vais diffuser cette recette à multiples sens ...Merci beaucoup de ces bonnes paroles ..A bientôt de vous lire sur ce mode ..Missia